Naturabee | F.A.Q.
708
page-template-default,page,page-id-708,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

F.A.Q.

Pourquoi installer un rucher en ville ?

80%

80% de la pollinisation est assurée par les abeilles !

Exceptionnelle fécondatrice, l’abeille assure à elle seule 80% de la pollinisation des plantes à fleurs. C’est une formidable ouvrière de la biodiversité qui joue un rôle essentiel pour l’équilibre des espèces végétales.
Mais depuis une dizaine d’années nous assistons à une crise sans précédent de l’abeille. Victime de la dégradation de notre environnement, l’abeille est fragilisée et décline. Le phénomène est alarmant. En cause : l’utilisation massive de pesticides, les monocultures, l’urbanisation grandissante sans tenir compte des éco-systèmes. Moins de pollinisation, moins de reproduction et espèces végétales, la biodiversité est menacée.
Installer des ruches en ville contribue à accroître la production locale de miel et créer des spots de biodiversité en zones urbaines. Grâce aux politiques zéro-phytos engagées, certaines sont même en passe de devenir de véritables eldorados pour les abeilles… qui l’eut cru !

Où les abeilles vont-elles butiner en ville ?

Les abeilles butinent dans un rayon de 3km autour du rucher. Dès le premier jour d’installation, elles commencent à repérer les lieux et visiter les fleurs du quartier.
En ville, la plus grande densité de végétaux mellifères se trouve dans les parcs et les jardins publics. Certains arbres des avenues sont également des sources nutritives pour les abeilles: robiniers, marronniers, tilleuls, sophora… En plus faible quantité, les balcons et terrasses privées peuvent fournir des essences intéressantes pour leur nectar et leur pollen.

Quand installer le rucher ?

L’installation du rucher dans l’entreprise se fait idéalement entre mars et mi-juin pour avoir une première récolte sur le site dès la première année.
A cette période, la colonie regorge d’abeilles et le potentiel floral est à son apogée. Essentiellement constituée de butineuses, la ruche va commencer à se remplir rapidement de stocks de pollen et de nectar.
La période d’installation peut aller jusqu’à septembre. A partir d’octobre et pendant l’hiver, déplacer des ruches habitées peut les fragiliser.

Y-a-t’il des risques de piqûres ?

Il ne faut pas confondre la guêpe et le frelon, qui sont des insectes carnivores, avec l’abeille, qui se nourrit exclusivement d’eau, de pollen et de nectar.
L’abeille est un insecte plutôt doux. Elle pique seulement si elle est attaquée ou dérangée, dans la ruche ou sur sa trajectoire d’envol.
Réserver un endroit calme pour installer les ruches et les isoler sur les lieux fréquentés permet de se prémunir des risques de piqûres.

Quelle est la durée du contrat Natura Bee ?

L’entreprise s’engage pour 3 ans.

Le miel urbain n'est-il pas pollué ?

Cette question sous-tend que le miel récolté à la campagne serait vierge de toute pollution chimique, ce qui est malheureusement loin d’être le cas.
Ce qu’on peut toutefois dire du miel récolté en ville : grâce aux politiques zéro-phyto engagées dans toutes les communes, le miel ne contient pas de pesticides (ce qui est en soi un point très positif). En revanche, ne nous leurrons pas, il est probablement impacté par certains rejets atmosphériques ou certaines pollutions des villes. Heureusement dans des proportions extrêmement faibles. Pour le vérifier, Natura Bee mène des analyses sur chaque récolte de chacun de ses ruchers.
Ces analyses prouvent également que les miels urbains sont des miels de grande qualité : ils sont composés d’une grande diversité de nectars floraux, signe de la richesse florale des zones urbaines.
Ce qui nous passionne chez Natura Bee : chaque miel de quartier a une couleur et une saveur uniques.

Où peut-on installer des ruches ?

Les ruches sont implantées à un endroit calme auquel vous n’avez pas besoin d’accéder quotidiennement : balcon, terrasse, jardins, espaces verts, toits….
Dans les lieux fréquentés par le public, les ruches sont isolées par un enclos ou une palissade de 2m de hauteur.