Naturabee | Et si Einstein disait vrai ?
1473
post-template-default,single,single-post,postid-1473,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Et si Einstein disait vrai ?

Et si Einstein disait vrai ?

En écoutant Dominique Céna ce matin sur France Inter, Secrétaire Général de l’UNAF, j’ai eu envie de rappeler en quoi l’abeille est si importante pour la vie humaine :

  1. L’abeille est un excellent pollinisateur. Une abeille visite à elle seule environ 700 fleurs par jour. Une seule ruche, c’est 20 Mns de fleurs visitées en 1 journée, c’est à dire 20 Mns de fleurs pollinisées et susceptibles d’être fécondées
  2. 80% des plantes à fleurs, mais aussi 30 à 40% de ce que nous consommons dépendent des abeilles. Tous les fruits par exemple. Schématiquement, sans abeilles, on enlève 1 repas par jour

On voit de plus en plus de ruches en ville, qui fuient les pesticides dans les campagnes. C’est une très belle démonstration, le milieu naturel de l’abeille est la campagne, et pourtant c’est aujourd’hui en ville que les abeilles se portent le mieux. Il faut que les pollinisateurs réinvestissent la campagne.

L’avantage de la ville ? Pas de pression chimique, on a une diversité alimentaire importante pour les abeilles, 3 à 4 degrés en plus. Les ruchers urbains se portent bien, mais à la campagne on constate 30 à 35% de mortalité. A cause des pesticides ? Pas seulement, la diversité alimentaire est également en cause. Il va falloir réintroduire impérativement la rotation des cultures et donner une alimentation variée à tous les pollinisateurs.

La monoculture ! souvent des cultures de céréales qui ne sont absolument pas visitées par les pollinisateurs, et qui servent à nourrir le bétail (rappelons que 80% des céréales que l’on cultive dans le monde servent à nourrir les animaux.)

Pour finir, on peut évoquer cette formidable pétition en Bavière au début 2019, signées par 1,75 Mns de Bavarois, un record historique de mobilisation. Ce qui est demandé : que  10% des espaces verts soient transformés en prairies fleuries, et 20% des terres arables en agriculture biologique à l’horizon 2025. Un exemple concret de ce qu’on peut mettre en place pour sauver les abeilles, en faisant évoluer nos pratiques agricoles et nos modes de vie.

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire